Dans le titre, le voilà, le thème de ce nouveau blog. Essayer, quitte à se tromper, de reprendre la parole. Sur quoi ? Eh bien, voilà la nouveauté : sur tout. Enfin, tout ce qui me parle. Ou plutôt, tout ce qui me donne envie de parler. Ne plus séparer. Un blog pro, un blog perso, un blog très perso… Assumer de n’être qu’une. Comme si c’était le blog de la maturité, un peu. Celui où l’on réalise que finalement, il faut aussi montrer un peu de soi dans le pro, parce qu’on n’est jamais un·e bon·ne professionnel·le avant d’être un bel être humain.

Parce que ce qui m’intéresse chez les autres, c’est finalement ce que je ne voulais pas montrer chez moi : quelqu’un d’entier, avec ses loisirs un peu bizarres (je fais des savons, de la broderie, j’ai tenté de monter une borne d’arcade, de construire des meubles…), ses paradoxes (je prône la consommation responsable mais je commande encore trop chez Amazon), ses moments de niaiserie (savez-vous que mon fils est le plus beau bébé du monde ?) et ses côtés méga-vénère intériorisés (je ne sais pas extérioriser la colère mais me parlez pas de Darmanin parce que ça va m’énerver quand même) et puis enfin assumer mon côté Bisounours (oui, il existe encore quelques faces de ce monde qui sont belles).

Vous vous en doutez, je vais parler un peu de tout ça. Partager ici mes recettes de savons, mes lectures féministes ou mes lectures tout court, mon obsession pour les habitations autonomes et l’éco-construction, le combat qu’est la PMA à l’étranger de laquelle vient de naître Lysandre, le petit garçon qui est venu émerveiller nos vies.

Bref, je vais vous parler de moi, ou plutôt de la vie à travers mon prisme. Je n’assume presque pas de le dire ainsi, j’ai envie d’effacer ces mots pour les rendre plus humbles, moins égocentrés. Mais après tout, quoi de plus égocentré qu’un blog ? Eh puis hein, rien ne vous oblige à me lire.

Assumer, donc. Accepter de tomber. Pour peut-être se voir pousser des ailes.

Bienvenue ici.

Image à la une : Ricardo Resende.

Pin It